Bienvenue au jardin

May 15, 2014

 

Alors alors, ce jardin... Il ressemble encore à une vaste prairie, sauf mon petit potager, tout petit de 15m2 environ, que j'ai commencé dès l'achat de la maison.

Il est séparé en trois parties, distinctes par leur exposition :

  • devant la maison : chemin d'accès à la maison, ruine de four à pain, vieilles dalles de béton à faire enlever, puis un rectangle devant la longère, enherbé. Il est exposé Sud-Est, ce sera un vrai régal d'avoir une terrasse pour prendre son petit déjeuner ici... :)

  • à l'extrémité Nord de la longère : une grande parcelle carrée, bien exposée car il y a peu d'arbres avec des ombres portées. C'est là que j'ai commencé le potager, au fond. Il s'agrandira au fil du temps

  • côté Nord-Ouest, soit contre l'autre flanc de la longère, un autre rectangle d'environ 15m de profondeur. Moins "intéressant" car moins facilement accessible, avec un sol plus argileux, moins perméable. Il est destiné à recevoir toute la zone de phytoépuration

J'ai commencé par le fond, car les autres parcelles vont être mises à mal par les engins de chantier!! Donc pas la peine d'y consacrer trop de temps pour le moment.

 

Ce que je veux absolument faire dans ce jardin, c'est un lieu respectueux de l'environnement, dans toutes ses dimensions : faune, flore... et bruit.

La faune : respecter l'écosystème installé en n'utilisant aucun pesticide. Des auxiliaires de culture pourront être apportés, mais pas de produit...

La flore : je vais faire un petit inventaire de ce qui est présent... mais en attendant, il faut bien reconnaître que je vais modifier l'espace, puisque j'aménage... ce qui signifie pioche, trous, semis, espèces cultivées, etc. Je ne veux pas non plus de ces espèces ornementales que l'on voit partout. J'en suis arrivée à haïr les Photinia, en haies rectilignes, c'est à peine mieux que les thuya des années 80. Je suis en pleine campagne, une haie rustique me semble plus adaptée : noisetiers, charmes, petits saules... à étudier.

Le bruit!! oui, on oublie souvent l'environnement sonore. Je ne veux pas utiliser d'engins à moteur. Il n'y a rien de plus agaçant que le ronron d'une tondeuse ou d'une débroussailleuse, ou d'un motoculteur. OK, ça facilite la tâche et ça fait gagner du temps...

 

Mais pourquoi vouloir absolument GAGNER du temps?? Moi j'aime le temps que je passe dehors, à gratouiller dans la terre. J'ai le temps de voir plein de petits phénomènes dont je ne me rendrais pas compte si j'avançais à marche forcée. Ainsi, il y a un couple de mésanges qui est toujours dans le pommier... des tas d'oiseaux différents à proximité. L'autre jour j'ai pu assister à un combat entre fourmis et araignée! Il y a des insectes pollinisateurs, des pics-verts (je crois), des geais, des hirondelles, une chouette qui loge sous une grosse poutre de la grange, et je crois bien avoir aperçu une chauve-souris qui passe ses jours aussi sous la grange, mais c'est à confirmer.

En plus je profite de grenouilles dans la mare du voisin, et de ses moutons qui ponctuent de temps en temps l'atmosphère d'un bêlement sonore (en général, quand l'un commence, les autres enchaînent, c'est rigolo).

Voilà mon vaste programme... 

© 2014 by La Belette.  Créé avec Wix.com