Rechercher
  • tanieredelabelette

Le découragement


Ce week-end j'ai loué un "lève-plaque". Cet outil est fort utile pour monter les plaques de placo et les positionner correctement, quand on fait un plafond...

Première difficulté : il faut monter ce truc sous les combles. et zut c'est trop lourd... Un essai, deux essais avec des sangles pour le tracter. La barbe!! Ca ne passe pas, et je vais me casser le dos.

Heu, toc, toc, bonjour les voisins ? heu problème de dos aussi... Mais ses potes arrivent, dès qu'ils sont, là, promis il me les envoie. Ni une, ni deux, les 2 gars soulèvent le lève-plaque comme si c'était une plume, et pouf, 3 secondes, c'est réglé. Bon, heu... merci les gars. En plus j'ai même pas une bière pour vous remercier, la honte totale.

Bon, ben, allons-y, testons cette machine. Alors, tailler une plaque. 120cm. Positionner correctement sur le lève-plaque, y a plus qu'à mouliner. Mais heu!! c'est bloqué. Ah oui, non, là, y a un bidule à pousser pour débloquer la position "à plat" et permettre d'incliner le tout et ainsi d'épouser la pente.

Bon... pas si facile de bien viser. Je ne suis pas en face, je recommence... je redescends... la position "à plat" se reverrouille par défaut, OK... on recommence... voilà c'est mieux. Oh non, j'ai oublié une découpe dans l'angle de la panne qui dépasse!!

Zut, je redescends le tout, je découpe.

Je recommence. Alors voilà, plaque posée, moulinette, bidule débloqué, et non, c'est encore pas en face, putain c'est lourd ce truc ça me saoule.

5 essais plus tard (au moins).

Et voilà... Aaaaaahhh... mais non il y a un fil à faire passer par ici!!

Faut tout redescendre encore une fois.

Etc, etc.

Début de l'installation : 14h. Mise en place réussie de la première plaque : 17h. A la 20ème fois où je l'ai descendue, cette saloperie de plaque, j'en aurais pleuré d'énervement.

Enfin, après, j'ai réussi à prendre le coup de main, à n'oublier aucune découpe, et à en poser deux de plus. Et comme je n'ai pas pensé à prendre les plans électriques et que je ne suis pas sûre qu'il n'y aurait pas d'autres fils à passer avant de fixer d'autres bouts de plafond, je laisse tomber la suite.

Maintenant, il faut redescendre ce truc au rez-de-chaussée... Héhéhé... Je vais pas le laisser tomber quand même, y a une caution dessus. Ce sera le premier lève-plaque à avoir fait une descente en rappel je pense.

Non sans mal bien sûr pour le pousser dans la trémie de l'escalier, sans le lâcher, ni me faire embarquer par le poids du truc!! Moralité, un genou en moins par plantage de tige filetée qui dépassait.

Lève-plaque, je te hais.


12 vues

© 2014 by La Belette.  Créé avec Wix.com